CARREVES Hashtag

VISUEL SITE

2017, c'est fini, en route pour 2018

L'édition 2017 du Festival Villeneuve en Scène est achevée, en route pour 2018 ! Nos bureaux ouvriront à partir du mois de janvier 2018. A bientôt !

Poésie et Jeux de langue SYLVIE SANTI Beatbox et Chant  JULIEN PAPLOMATAS

Jeux poétiques et Human Beat Box

Pinède Sous chapiteau

11 h

Du 10 au 22 juillet – Relâche le 16 juillet

Durée : 40 minutes

Dès 3 ans

Tarif B  Normal 12 €  Réduit 9 €  Abonné 8 €  Enfant 7 €

www.sylviesanti.com

© Manon Dina Duclos

L'HISTOIRE

Sur le plateau, des boules suspendues telles une composition nuageuse et plastique dessinent un univers à part entière.

Sylvie Santi est oratrice, conteuse, passeuse de paroles. Elle réunit autour de ce spectacle inclassable, les plus jeunes et leur famille à un voyage sensoriel et jubilatoire. Les mots servent ici de prétexte au jeu et à la découverte. Elle en détourne le sens, se joue des sonorités, invente de nouveaux contextes, déforme et recompose de nouvelles histoires pour tendre vers un univers résolument onirique et ludique. Le beat-box, jeu d’imitation offrant de multiples possibles de sons et de rythmes, se mêle intimement à cette parole pour inventer et expérimenter un langage musical organique en direct. Les deux joueurs, Sylvie Santi et Speaker B, invitent les spectateurs au voyage pour un partage résolument sensible de nos mots d’enfants devenus grands.

 

NOTE D'INTENTION

Depuis toujours, ma bouche est le berceau d’une langue audacieuse qui ne cesse de jouer à l’envers pour mieux rire des endroits fatigués... Sans le H, les chouettes ont des couettes et la lécheuse berce les incompris. C’est ainsi que j’aime les mots, qui claquent et résonnent de consonnes désordonnées, que j’aime les rire et les dire.

Le langage par le jeu de ses sonorités prend tout son sens puisqu’il nécessite l’intention juste.

Comment peut-il offrir un chemin différent quant à son appréhension et aux perceptions qu’il convoque ? Les imitations vocales émanant du beatbox associées aux petites formes poétiques de tradition orale m’ont invitée à un voyage que je veux partager.

Se laisser ressentir sans tenter de comprendre et renouer grâce à nos mémoires corporelles avec l’enfant, en nous, par qui tout a commencé.