CARREVES Hashtag

VISUEL SITE

2017, c'est fini, en route pour 2018

L'édition 2017 du Festival Villeneuve en Scène est achevée, en route pour 2018 ! Nos bureaux ouvriront à partir du mois de janvier 2018. A bientôt !

Concept et Dramaturgie DOMINIQUE ROODTHOOFT

Théâtre de rue

18 h - Place Jean Jaurès Plein air

20 h - Plaine de l'Abbaye Plein air

Durée : 1 h à 18 h et 1 h 30 à 20 h

Du 10 au 22 juillet – Relâches les 14 juillet et 21 juillet

Dès 8 ans

Gratuit

www.lecorridor.be

© Raoul Lhermitte

L'HISTOIRE

Le Thinker’s Corner, ou coin du penseur, fait allusion au Speakers’ Corner, coin des orateurs, espace réservé au nord-est de Hyde Park à Londres, où chacun peut prendre la parole.

Placés derrière des stands de démonstrateurs de commerce et munis de casques, de jeunes acteurs partagent, relayent, des paroles de penseurs, intellectuels, acteurs de la société civile, simples citoyens, poètes, artistes partageant leurs interrogations et leur vision du monde, racontant de courtes histoires ou des contes métaphoriques.

Les thématiques, résumées chaque fois par un mot, sont tirées au sort grâce à une roue de la chance installée sur le stand. Chaque parole dure entre 2 et 10 minutes. Les pensées se succèdent de façon imprévue au gré des tirages des spectateurs. Au lieu de vendre des produits, ce sont des idées que les acteurs nous distribuent gratuitement.

 

NOTE D'INTENTION

« Nous préférons partir de l’idée que l’Homme n’est pas terminé, plutôt que de l’idée que le monde est foutu ! Et il nous semble urgent de se poser pour réfléchir et se réinventer afin de sortir du désenchantement. »

C’est pourquoi nous avons créé le Thinker’s Corner, un dispositif de partage ludique et convivial, posé dans l’espace public, afin d’y restaurer la pensée philosophique. Thinker’s Corner est une expérience d’art vivant dans la rue qui permet aux spectateurs, aux passants, d’entrer en contact ”par accident” avec des pensées actuelles ou anciennes, toujours innovantes, qui revisitent nos idées reçues en utilisant avec humour et poésie la stratégie du contre-pied.

Nous espérons que le dispositif permettra de donner la chance au citoyen, qui n’en a pas toujours les moyens, de rencontrer la pratique de la philosophie sans en avoir l’air, provoquant peut-être une envie d’aller plus loin et de se mettre, lui aussi, à chercher.