nosferatu

 

 

COMPAGNIE NOSFERATU - Et soudain, dans la tourmente

 

Écriture MAGALI MOUGEL Mise en scène CLAUDINE VAN BENEDEN

 

mask violetThéâtre

 

L'HISTOIRE

Après "Darling" de Jean Teulé et "À plates coutures" de Carole Thibaut inspiré des ex ouvrières Lejaby.

C’est l’histoire d’une combattante Peshmerga Kurde et de son refus de l’oppression familiale et sociétale. Ecer, une femme de 45 ans, revient au « pays » pour prendre les armes alors qu’elle a passé une grande partie de sa vie en France. Elle décide de rejoindre les combattantes Peshmergas. Elle raconte, depuis le début, son histoire de petite fille, de jeune fille et l’histoire de toutes les femmes de la maison. Elle dit pourquoi une nuit à l’âge de 16 ans, elle a quitté son pays, sa famille. Pourquoi depuis elle s’est forcée à oublier pendant plus de 30 ans d’où elle venait. Un jour, ce passé lui revient en plein visage. Quand elle réalise ce que les soldats de Daesh font subir aux femmes, là-bas, dans les montagnes de son enfance, elle sait contre qui elle doit partir se battre. Ce monologue est la « suite » du spectacle « Une chambre en attendant » de Gilles Granouillet qui se joue à 12 h 05 à Présence Pasteur (Avignon). Faites l’expérience du théâtre comme une série.

 

NOTE D'INTENTION

J’ai fait cette commande d’écriture à Magali Mougel afin de développer le personnage de femme de chambre existant dans une autre création de la compagnie « Une chambre en attendant » de Gilles Granouillet. L’idée est de proposer ainsi une formule de théâtre à la manière d’une série.

Je souhaite créer une parole qui donnera à entendre cet endroit de la prise de décision d’un individu à se lancer dans un combat, une lutte. Ici, c’est une femme combattante qui parlera, mais cette voix est aussi celle des femmes et de leurs engagements.

Magali Mougel a tissé un texte intime et politique qui porte la voix de toutes ces femmes, celles qui décident de lutter et de se battre au sens propre comme au sens figuré. J’ai choisi de livrer cette parole de manière simple dans une adresse directe au public, avec un dispositif où le public est assis en bi-frontal, le personnage circule au milieu des spectateurs qui deviennent les confidents de cette histoire.

Claudine Van Beneden

 

En savoir plus ...

www.compagnienosferatu.com

 

 

 

 

 

 

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !